lundi 13 juin 2016

Ouverture de l'Hôpital Privé Saint Adrien

Depuis sa prise de fonction à la direction de la clinique Saint Paul, Michel Adélaïde savait qu'il était urgent de procéder aux démarches d'ouverture de la Clinique Saint Adrien (Petite Soeur de la Clinique Saint Paul).

En effet, l'ancienne gouvernance avait laissé passer trois années sans en profiter pour le faire. Or, l'agrément de l'ARS (agence régionale de santé ) arrivait à son terme au 31 mai 2016.
Michel Adélaïde n'avait plus le choix.  
Tout devait être fait pour que la visite de conformité soit positive, afin que l'ouverture devienne possible. Dès lors, il sût, autour du docteur PIERROT, le nouveau gérant, mobiliser tous, encadrement et entreprises privées, afin que les travaux soient accélérées. 
Michel Adélaïde, avec ses trente années d'expérience sût animer , coordonner et diriger la quarantaine d'individus qui , comme un seul homme, transformât un bâtiment abandonné depuis des années en une clinique qui sut obtenir un avis favorable de la commission de conformité de l'ARS . 
Quel exploit !
Voir le texte expédié par Michel Adélaïde à ses  collaborateurs, suite à la visite positive de l’ARS.

" La visite de conformité de l'Hôpital Privé SAINT ADRIEN  été une réussite !

L'ARS A RECONNU LA CONFORMITÉ  !

NOUS POUVONS MAINTENANT ETRE FIERS DE NOTRE OUTILS DE TRAVAIL !
C'est le début d'une aventure exaltante !

Vous pouvez être satisfait du travail accompli en quatre jours. D'un bâtiment délaissé, collectivement, vous en avez fait un établissement fonctionnel dont on n'a pas à rougir !

C'est une réussite exceptionnelle de l'équipe menée autour du docteur Jean-Marc PIERROT.

Je veux remercier chaleureusement tous ceux qui y ont contribué. Merci à chacun de vous.
Et j'y associe volontiers le personnel de nos entreprises  extérieures, qui ont accompli un travail exceptionnel dans la qualité et le temps. Mais également tout le personnel de Saint Adrien, aux côtés de celui de Saint Paul, mené par son encadrement, avec mention particulière à VOUS.
Vous vous reconnaîtrez individuellement !

À nous tous,  maintenant de poursuivre cette œuvre pour la contribution collective que nous portons dans le cadre général de la Santé en Guyane".

Michel Adélaïde
Directeur Général du
Centre Médical Saint Paul et de

L'Hôpital Privé Saint Adrien

mardi 29 septembre 2015

Michel Adélaïde et Jacques Canneval, histoire d’une belle amitié.

Michel Adélaïde
Michel Adélaïde

Michel Adélaïde est un homme passionné. Engagé auprès de nombreuses associations, il a bâti sa carrière professionnelle autour des hommes. Innover, construire, créer, s’investir avec détermination, sa dévotion n’a pas de limites, tant sur le plan professionnel que personnel. 

Avec Jacques Canneval, son ami d’enfance, il décide de créer en 1993 une société spécialisée dans l’édition de revues, la SARL "SEPT MAG COMMUNICATION". 

Jacques Canneval évoque, dans SEPT Magazine, leur amitié ainsi :

« Michel Adelaïde est mon ami et quoiqu’il arrive, il le restera. Je l’ai assisté, dans des circonstances douloureuses et heureuses de la vie.  J’ai pu recueillir les mémoires de son père, enseignant émérite, qui a accompli un travail considérable pour la Guadeloupe. Nous avons eu, tous les deux, dès le début des années 1980 la joie d’investir dans notre pays. Nous avons créé ensemble plus d’une centaine d’emplois sans que jamais, quiconque pense à nous adresser le moindre remerciement. Nous avions, de retour d’un voyage à la Martinique, décidé, tout de go, d’implanter une imprimerie pour ne plus être pris  en otage par les organisations syndicales en grève. Nous avons créé dans l’allégresse, une foultitude d’événements qui fait honneur à la Guadeloupe. Je peux aussi affirmer que Michel Adélaïde a fait progresser considérablement la médecine du travail à la Guadeloupe. Celle-ci se trouvait dans des locaux indignes à Pointe-à-Pitre, à l’évidence trop exigus. Aujourd’hui,  la médecine des  salariés dispose de moyens plus importants,  de locaux salubres pour accomplir sa mission et des moyens d’aller à la rencontre des salariés sur leur lieu de travail. Je dois  aussi l’avouer, nous avons eu de nombreuses divergences quant à la gestion des affaires que nous possédions. Certains de nos affrontements résonnent encore dans les  locaux des entreprises dont nous avons partagé les responsabilités. Là où il prônait une rigueur presque militaire, je recommandais le dialogue. Là où je désirais aller plus loin dans certaines dépenses d’investissement, il me disait son désaccord avec des mots peu diplomatiques. C’est justement cette franchise, sur laquelle nous avons fondé notre amitié, qui m’autorise à parler de Michel Adélaïde sous un angle que très peu de Guadeloupéens connaissent, […] mais également reconnaître en lui le bâtisseur, doté d’une énergie puissante, dès qu’il s’agit de mettre la main à la pâte  pour faire avancer son pays. Chez nous, les hommes d’action sont rares.  Lucette Michaux-Chevry disait : « En Guadeloupe il y a beaucoup de pantalons mais peu d’hommes d’action ». Et pourtant, ce sont ceux-ci qui, comme Michel Adélaïde, dans un rassemblement ouvert à toutes les races, toutes les ethnies, toutes les bonnes volontés d’où qu’elles viennent,  dans un esprit ouvert aux idées novatrices qui contribueront à faire émerger  la Guadeloupe,  que nous appelons de nos vœux.

Sept Magazine  N° 1433 du 25/31 janvier 2007


Michel Adélaïde et Jacques Canneval, une amitié solidement enracinée

Michel Adélaïde Voyages
C’est lors d’un retour de voyage à la Martinique, au début des années 1980, que les deux hommes décident donc de but en blanc, sans la moindre hésitation, d’investir dans leur pays. 

Pour ne plus être pris en otage par les organisations syndicales en grève, ils implantent une imprimerie en Guadeloupe. Michel Adélaïde et Jacques Canneval organisent alors, avec passion et dynamisme, une multitude d’événements faisant honneur à leur pays. Ils développent notamment une toute nouvelle activité, le "SALON DE L’HABITAT". Leur inflexible amitié les pousse à aller toujours plus haut et leur permet de créer plus d’une centaine d’emplois. 

Michel Adélaïde et Jacques Canneval sont des hommes d’action comme on en voit peu. Leur esprit ouvert aux idées novatrices a permis un rassemblement de toutes races et ethnies, où toutes les bonnes volontés, d’où qu’elles viennent, peuvent se joindre à eux. Avec une énergie puissante, ils ont contribué à faire émerger leur pays, la Guadeloupe.